Le travail paye toujours quand il est bien fait !

© Per Danielsson

 

Au printemps dernier, j’apprenais ma non sélection en Équipe de France pour la saison 2018-2019. Après 7 ans en Équipe de France (Jeune, Junior et B) cela fût très difficile à digérer. J’ai du me remobiliser et m’entourer d’une équipe pour continuer le biathlon à haut niveau. La préparation estivale c’est parfaitement déroulée et les Coupes de France de biathlon d’été de cet automne m’ont permis de me sélectionner pour la première étape d’IBU Cup à Idre Fjäll (Suède) le 29 Novembre.

Je suis arrivé en Suède le 18 Novembre pour réaliser un stage de préparation terminal tout seul. L’Équipe de France B m’a rejoint le 17 Novembre. Mon retour en sélection nationale s’est très bien passé et j’abordais le Sprint du 29 Novembre serein mais en manque total de repère. Quel était mon véritable niveau ? Personne ne le savait. J’ai alors appliqué tout ce que j’avais appris durant l’été pour effectuer la meilleure performance possible et n’avoir aucun regret.

 

Jeudi 29 Novembre,
avec un 10/10 au tir et le 13ème temps de ski je termine deuxième ! Mon meilleur résultat en carrière sur un Sprint ! Je savais que j’avais progressé mais pas à ce point. C’était une journée pleine d’émotions ! Une fois l’euphorie redescendue, il fallait se tourner vers le second Sprint du week-end.

 

Le samedi 1er Décembre,
tous les compteurs étaient remis à zéro pour une nouvelle course identique à la première. J’avais alors une certitude, j’avais la forme et la possibilité de faire un bon résultat si je restais concentré sur mon affaire. Comme le premier Sprint, j’ai réalisé le 10/10 et skié encore plus vite en réalisant le 7ème temps ski ! Je me suis alors imposé avec 22 secondes d’avance ! Réaliser deux performances sur les deux premières courses de la saison était quelque chose d’impensable quelques mois auparavant. J’ai été submergé par les émotions pou !

 

Le dimanche 2 Décembre,
je prenais le départ de la Poursuite en tête ! J’ai pourtant franchi la ligne d’arrivée en 9ème position… S’élancer avec le dossard N°1 n’est pas anodin et je n’ai pas réussi à gérer ces émotions. Malgré le résultat un peu décevant, ce fût une expérience enrichissante ! Il s’agira de ne pas reproduire ces erreurs la prochaine fois que je me retrouverai dans cette position.

 

Samedi 8 Décembre,
lors de l’entrainement, Stéphane Bouthiaux (le sélectionneur de l’Équipe de France de biathlon) m’arrête et me dit ; « Félicitations Ari pour ton magnifique week-end à Idre ! Comme nous l’avons dit, un podium en IBU Cup est synonyme de sélection en Coupe du Monde. Tu pars donc avec nous à Hochfilzen pour courir le Sprint Vendredi ! »

 

Lundi 10 Décembre,
je vous écris ces mots pour vous annoncer officiellement la bonne nouvelle ! Mes deux podiums Suédois me permettent de prendre le départ de ma seconde course de Coupe du Monde ! Je suis heureux, excité et fier ! Ma première expérience en Coupe du Monde remonte à 2 ans lors de l’étape de Nove Mesto (République Tchéque). J’avais tiré à 8/10 et terminé 61ème, manquant la poursuite pour moins d’une seconde.

 

Sans le savoir, cette course était le début de la pire période de ma vie de sportif de haut niveau (j’explique tout ici…)
À moi d’utiliser cette expérience acquise depuis 2 ans pour réaliser la course parfaite Vendredi ! Si tel est le cas, je pourrai être fier et heureux ! Le résultat lui dépendra des autres concurrents !

Rendez-vous Vendredi 14 Décembre à 14h15 pour le départ du Sprint ! Course retransmise en direct sur la chaine l’équipe (canal 21 de la TNT) et Eurosport !

 

A bientôt sur mes réseaux ! Ari

 

Vous pouvez vous abonner pour recevoir mes prochaines actualités ici :

0

 

© Per Danielsson